Riojim & Lionel Palun

Filmbase est une performance vidéo et projecteur 16 mm.

Riojim improvise à partir de montages de films qu’il réalise, en jouant sur la vitesse, les optiques, le rythme, la déterioration de la pellicule. Lionel Palun capte en direct cette matière et la retravaille en feedback vidéo, en delay, en écho, l’étire ou la comprime. Le résultat est un mélange saisissant, les deux matières se confondant en une pure dynamique de lumière. Le son est traîté dans le même esprit que l’image, un mix de bande optique de pellicule et de signaux vidéos devenus éléments musicaux.

Riojim projecteur 16 mm
Lionel Palun video-invidere ware


2014
Mujanhyang Festival - National Museum of Contemporary Arts - Séoul (KR)
Artspace Donquixote - Suncheon (KR)
Corner Theater - Busan (KR)
2013
Festival Le Bruit de la Musique- Poitiers - Saint-Silvain-sur-Toulx (F)
2011
Planetarium - Poitiers (F)
Magouf - Oblo undeground festival - Lausanne (CH)
Festival On n'arrive pas les mains vides- Villard-Reculas (F)
Le 102 - Grenoble (F)
Festival Electrochoc - SMAC Les Abattoirs - Bourgoin-Jallieu (F)
ESAG - Grenoble (F)
2010
Les Voutes - Paris (F)
Horse Baazar - Melbourne (AU)
Institute of Modern Art – Brisbane (AU)
inbetweenspaces !Metro Arts – Brisbane (AU)
Now Now The Red Rattler theatre – Sydney (AU)
Philip Carter Auditorium – Christchurch (NZ)
NONE gallery – Dunedin (NZ)
New Zealand Film Archives – Wellington (NZ)
2008
Le 102 - Grenoble (F)
Gare du Nord, with Nick Didkovsky quartet - Basel (CH)

Étienne Caire alias Riojim
Le site de Metalking - Riojim sur Vimeo

Après l’obtention d’un Diplôme d’Étude Fondamentale en Architecture à Grenoble, Étienne Caire travaille une année à la cinémathèque. En 1 992 il rejoint l’équipe de programmation de cinéma expérimental du 102 pour démarrer l’Atelier mtk, un laboratoire de développement cinématographique qui veut inventer de nouveaux moyens pour une pratique différente du cinéma, basé sur le partage des connaissances et des outils de production.
Le savoir acquis avec ses propres réalisations en super 8 et 16 mm lui permet à son tour de former d’autres cinéastes aux techniques de laboratoires. Depuis 1995 il encourage activement le développement d’un réseau européen de laboratoire à travers l’organisation de stages, workshop et rencontres. En 1998, l’Atelier mtk se transforme et il en assure la co-direction avec la cinéaste Gaëlle Rouard.

Recherche en laboratoire
Particulièrement attiré par l’animation abstraite, son plus grand plaisir est de faire subir aux images une modification physique sur la pellicule à partir de traitements chimiques tordus et autres mauvais traitements interdit par la profession, et pousser les possibilités de l’émulsion dans ses derniers retranchements.

La projection
Le matériau produit en laboratoire est remis en jeu dans un travail d'improvisation intégrant tous les paramètres de projection. À l'aide de projecteurs préparés, il fait varier la vitesse de défilement du film, la taille de l'image, la forme du cadre, l'intensité lumineuse, les superpositions… pour faire naître une véritable musique visuelle.
Cette démarche l’a amené à travailler avec des musiciens, plasticiens, danseurs, vidéastes, comme Sébastien Perroux, Xavier Quérel, Christophe Auger, Jérome Noetinger, Gaëlle Rouard, Lionel Marchetti, Erikm, Ninh Le Quan, Yokiko Nakamoura, Mauricio Martucello, Manu Holterbach…