Sophie Agnel & Lionel Palun

Visiter le site de NOW ∞

 

2017
Hexagone Scène Nationale de Meylan, F, 6 mars
2016
Festival Bruisme, SMAC Jazz à Poitiers, F, 26 juin
Festival Musique Action, CCAM Scène Nationale de Vandoeuvre, Vandoeuvre-lès-Nancy, F, 14 mai
Jazz Fabric #31, Festival Extention, Auditorium du Carreau du Temple, Paris, F, 12 mai
Espace Mendès France, Poitiers, F, 12 mai
2015
La Source - Biennale Art-Science Rencontres i, Fontaine (38), F, 9 octobre

 


Images et sons comme des gens qui font connaissance en route et ne peuvent plus se séparer.
Robert Bresson , « Notes sur le cinématographe », Paris, Gallimard, 1975.

La création Now ∞ est un travail de recherche sur le dialogue direct entre musique et image, plus précisément entre la vidéo jouée et le piano étendu : comment la musique réinvente la vidéo et comment l’image peut être créatrice de son.

Intéressés par leurs travaux respectifs suite à leur rencontre dans de nombreux festivals, Sophie Agnel, pianiste, et Lionel Palun, électro-vidéaste, entament en 2015 une collaboration en vue de la création d'un duo de piano-vidéo. Sophie Agnel, virtuose du piano préparé, a une longue pratique de l'improvisation, en solo, en duo et dans de nombreuses formations. Elle travaille régulièrement avec le théâtre, la danse, et a créé plusieurs spectacles jeune public. Elle est aussi à l'origine d'un nouvel instrument, le cordophone.
Lionel Palun explore une pratique singulière du jeu avec l'image, mêlant manipulations analogiques de la lumière et de la caméra avec une lutherie visuelle numérique originale (il a développé pour cela son propre logiciel). Il s’intéresse aussi à la projection sonore de l'image à travers le traitement musical du signal vidéo.

Aujourd’hui, Sophie Agnel et Lionel Palun se proposent de mettre en commun leur savoir-faire autour d'un concert de piano augmenté par l’image. Il s'agit entre autre de mettre le piano en vibration comme une caisse de résonance du signal vidéo et de fabriquer des archets électroniques pour corde de piano pilotés par l'image. A travers la magie du feedback vidéo, les manipulations de Sophie Agnel dans les entrailles du piano sont offertes au public sur un écran géant. A partir de ces outils s’initie un dialogue riche, organique et sensible entre deux mondes qui se rencontrent rarement.

Lors de la première résidence de création à l’Hexagone Scène Nationale de Meylan, Sophie Agnel et Lionel Palun ont fait appel au plasticien Christophe Cardoen pour la création lumière.

La création des archets électroniques pour piano est confiée à l’École Centrale de Lille.

Cette rencontre se décline aussi sous deux autres formes, une installation et un spectacle jeune public.

Coproduction :
l'Hexagone Scène Nationale Arts Sciences - Meylan,
le CCAM Scène Nationale de Vandœuvre-lès-Nancy,
l'Association 720 Digital

Soutien :
Conseil Régional Rhône-Alpes-Auvergne,
la SMAC Jazz à Poitiers,
le Lieu Multiple à Poitiers,
la Source à Fontaine,
l’École Centrale de Lille
 

Sophie Agnel
Pianiste
Née en 1964 à Paris
http://sophieagnel.free.fr/

C’est munie d’une solide formation classique et après s’être un temps intéressée de près au jazz moderne, que Sophie Agnel, au tournant des années 90, s’est progressivement engagée sur les terrains mouvants et délicieusement incertains de l’improvisation libre, fascinée par la puissance expressive de quelques grands hérétiques du clavier comme Keith Tippett, Fred Van Hove ou Christine Wodrascka.

Retravaillant au prisme de la musique improvisée les techniques de piano préparé imaginées par John Cage dans le champ de la musique contemporaine, Sophie Agnel va s’appliquer alors a «introduire le prosaïsme du monde contemporain dans le ventre même du raffinement musical occidental » et transformer son instrument en une sorte de «  prep-piano extensif » ou « piano étendu » posant ainsi les fondations d’un univers personnel radicalement matérialiste, tour à tour lyrique, abstrait et sensualiste.

Passant de l’exercice exigeant du solo aux multiples rencontres in situ avec les plus grands maîtres de l’improvisation contemporaine (Michel Doneda, Daunik Lazro, Olivier Benoît, Catherine Jauniaux, ErikM, Roger Turner, Phil Minton, John Butcher), la pianiste va également peu à peu s’aventurer dans ces zones frontières où les genres s’estompent.

Elle a ainsi signé quelques spectacles tout public (comme par exemple « Le Piano - Marteau » mettant en scène l’espace sonique par un subtil jeu de miroirs) ; collaboré avec le chorégraphe Josef Nadj (“etc. etc.”) ; ou à l’adaptation théâtrale de “Testimony” de Charles Reznikov mise en scène par Henri Jules Julien.

Attirée par la musique concrète et électro-acoustique ainsi que par les phénomènes de spatialisation du son, Sophie Agnel a par ailleurs conçu dernièrement avec l’aide du Centre National de la Création Musicale d’Albi – Tarn (GMEA) et du luthier Laurent Paquier, un instrument électro-acoustique expérimental, le “nOpianO /cordophone”, s'ouvrant encore ainsi de nouveaux horizons sonores.

En 2014, elle rejoint l'Orchestre National de Jazz (ONJ) sous la direction d'Olivier Benoît.


Visionner un solo de piano dans l’émission « à l’improviste » d’Anne Montaron sur France Musique:
http://www.dailymotion.com/video/x95486_a-l-improviste-sophie-agnel_music

Lire l’article dans la revue Mouvement, écrit par Cathy Heyden en avril 2012.
http://www.lionelpalun.com/lp/Mouv63_SophieAgnel.pdf


DISCOGRAPHIE SELECTIVE :

Reps : Sophie Agnel-Olivier Benoit, label Cesare ,2014
Météo : Sophie Agnel - John Edwards - Steve Noble, Clean Feed Records, 2013
Spiral Inputs : Sophie Agnel-Bertrand Gauguet-Andrea Neumann. Another Timber 2010
Capsizing Moments : Sophie Agnel.Emanem, 2009
Rip-stop : Sophie Agnel & Olivier Benoît, In Situ, 2003
Rouge Gris Bruit : Sophie Agnel, Lionel Marchetti - Jérôme Noetinger, Potlatch, 2001
Solo : Sophie Agnel, Vandoeuvre, 2000