Les architectures vibratiles proposent d'explorer et de révéler une architecture par la vibration, la résonance et l’écho. Le dispositif visuel est simple : une image est captée en direct, dans le lieu ou son exterieur, projetée dans l'espace et fragmentée par celui-ci. Ces fragments sont filmés, et projetés dans une autre partie du lieu, re-filmés, re-projetés,... Les projections s'alimentent donc elles-mêmes en permanence, à la fois par les déplacements du public, par les variations de la lumière et par l’architecture propre du lieu, dans un réjouissant processus cannibale. L'espace est mis en abîme à travers sa structure.


Le dispositif sonore explore s'appuie sur la même logique afin en révélant les fréquences de résonances de l'architecture.


La première mise en jeu du dispositif à eu lieu à La Condition Publique à Roubaix.